Nos autres sites Internet

  •  
  •  
  •  

Terre plurielle

Terre plurielle

 
Aides aux plantations

Depuis de nombreuses années, le Syndicat Mixte du Pays Mellois soutient les opérations de plantations. L'objectif est de reconstituer le maillage de haies qui formait le paysage au début du 20ème siècle. L'intérêt est en effet multiple : protection de l'agriculture, préservation de la biodiversité, amélioration du paysage...

L'union Européenne(avec le programme Leader) contribue financièrement à soutenir la plantation de haies.

Haies sur la commune de Sompt - Crédit photo : Association Prom'haie


 

 

 

 

 

Crédit Photos : Association Prom'haie

Types de projets éligibles:

- Création de haie ou consolidation de haie existante

Planter une haie nouvelle ou consolider une haie existante sur une longueur d'intervention minimum de 300 mètres de haies simple ou 150 mètres de haies doubles et d'un coût subventionnable d'au moins 1000 €, composée d’essences locales (chêne, charme, frêne, merisier, noyer, érable champêtre, noisetier, cornouiller sanguin, prunellier, sureau, alisier, aulnes….).

Ne sont pas éligibles les projets de plantations qui ne constituent pas une continuité de haies ainsi que les projets déjà éligibles au titre du Programme de modernisation des bâtiments d'élevage.

- Projet à but pédagogique

Dans le cadre d'un projet de plantation à but pédagogique (par exemple sentier de découverte ou d'interprétation, verger conservatoire), des plantations d'espèces non exclusivement d'origine locale peuvent être envisagées.

Critères de sélection :

  • L'ensemble des projets doivent être visibles de la voie publique

  • Utiliser un paillage biodégradable.

  • Entretien respectueux de l'environnement (pas de traitement chimique)

  • Engagement au maintien des plantations et à leur entretient (utilisation à bon escient du matériel de coupe)

  • L'exploitation économique de ces plantations ne doit pas être préjudiciable à leur pérennité.

Seront refusés les dossiers ne respectant pas les critères précités, sauf éventuellement dans le cadre d'un projet pédagogique.

Intervention financière :

- 55% pour les structures publiques.

- Taux variable pour les autres porteurs de projets ayant obtenu une autre subvention publique (conseil général, conseil régional, État). .

Une aide financière peut aussi être apporter aux lamiers et broyeurs.