Paris, je te quitte

X

Votre article a été ajouté aux Favoris !

Mellois en Poitou né il y a 5 ans est une jeune collectivité. Elle a pour volonté de développer sa notoriété et attractivité en valorisant ses nombreux atouts qui corres­pondent aux attentes de « mise au vert » des actifs urbains.

 

Avec une économie dynamique et un faible taux de chômage de 5,5 % (Deux-Sèvres), les employeurs publics et privés du territoire cherchent à recruter.
En cours d’élaboration de son projet de territoire, Mellois en Poitou construit  également sa stratégie d’at­tractivité économique et touristique en souhaitant intégrer un axe spécifique consacré au marketing territorial.

 

Mellois en Poitou en quelques chiffres* :

  • 3 623 entreprises :

En 5 ans (2016-2021), le nombre d’entreprises a augmenté de 20 % sur Mellois en Poitou (+ 9 % en Deux-Sèvres)
Seulement 137 entreprises ont un chiffre d’affaires annuel supérieur à 750 000 €
Les ¾ des entreprises ont moins de 10 salariés
1 entreprise sur 7 est une entreprise industrielle

  • 6 495 emplois (uniquement dans le secteur privé)

En 2020 : + 174 emplois sur Mellois en Poitou / perte de 1 800 emplois en Deux-Sèvres
Entre 2016 et 2020 : + 650 emplois sur Mellois en Poitou, soit une hausse de 11 % (hausse de 2 % en Deux-Sèvres)

  • Création d’entreprises

+ 22,2 % sur Mellois en Poitou entre 2019 et 2021  (+ 7,3 % en Deux-Sèvres)
Continuité des investissements, qui restent supérieurs à 2019 et 2020, surtout dans l’industrie

  • Les points de vigilance se concentrent sur le secteur de l’hébergement et de la restauration, ainsi que sur la construction

* Ces chiffres sont extraits d’un diagnostic socio-économique du territoire dans le contexte de la crise de la COVID 19, réalisé par la banque de France pour le compte de la communauté de communes Mellois en Poitou, dans le cadre d’un nouveau partenariat. Sont concernées toutes les entreprises privées, y compris agricoles, et sont exclues :

  • les administrations publiques,

  • les sociétés civiles,

  • les holdings,

  • les sociétés financières et d’assurance.

Paris je te quitte, plateforme choisie par Mellois en Poitou :

La direction attractivité économique et touristique de la communauté de communes a proposé aux élus d’expérimenter la participation de Mellois en Poitou à un média web qui fait la promotion de tous les territoires hors IDF, dont les territoires ruraux auprès d’une clientèle ciblée d’actifs résidant dans de grosses agglomérations :

www.paris-jetequitte.com

Paris je te quitte, en quelques mots :

Créé en mars 2015, « Paris, je te quitte » (PJTQ) est le média de référence pour les Parisiens et Franciliens en recherche d’une mobilité régionale. Leurs thématiques concernent les trois axes suivants : le choix de la ville, la recherche d’emploi et l’installation. Pour cela, ils mettent à disposition des outils pour augmenter l’attractivité des territoires, des entreprises et des acteurs de l’installation auprès de leur audience ciblée.

PJTQ en terme d’audience c’est :

  • près de 70% entre 25 et 45 ans,
  • une majorité de famille, avec enfant ou projet d’enfant,
  • 61% de cadres,
  • près des 2/3 indécis sur leur destination.

Ce qu’ils recherchent :

  • 89% : une meilleure qualité de vie,
  • 49% : un cadre de vie familial,
  • 47% : se rapprocher de la nature,
  • 47% : un meilleure équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle,
  • 46% : un logement plus spacieux.

Les critères de choix de la future destination :

  • 49% : proximité de la mer,
  • 35% : proximité amis / famille,
  • 24% : proximité Paris,
  • 22% : au vert, campagne.

L’impact de la crise sanitaire :

74,5% des Franciliens aux envies d’ailleurs considèrent que les confinements ont accéléré leur envie de partir.
Pour 44%, c’est la crise sanitaire et la possibilité de télétravailler qui leur ont permis de partir.
66% veulent partir dans une petite ou moyenne ville (- 100 hab).
L’audience de "Paris, je te quitte" a augmenté de 86% depuis fin avril 2020.
Les demandes de logement et de recherche d’emploi ont été multipliées par 3 sur le site "Paris, je te quitte".

Le bilan :

  • l’emploi reste le 1er frein à la mobilité, la démocratisation du télétravail a un effet accélérateur de la mobilité,
  • 96% des ex-Franciliens ne regrettent pas leur choix.

Élu référent :

Nicolas RAGOT
Vice-président

Contacter :

Direction attractivité économique et touristique
Les Arcades
2, place de Strasbourg
CS 60048

79500 Melle